lundi 12 juin 2017

YERULDELGGER de Ian Manook



YERULDELGGER

Ian Manook




  • Auteur(s) : Ian Manook
    Lu par : Martin Spinhayer
    Durée : 15 h 36 min 
    Version intégrale | Livre audio
    Date de publication :14/01/2015
    Éditeur : Audiolib



    Le pitch :

    Yeruldelgger, commissaire à la crim’ d’Oulan Bator, est appelé dans les steppes alors qu’il enquêtait sur le meurtre sauvage de trois chinois. Là-bas il découvre le corps d’une fillette, un crime qui le ramene directement vers son propre drame personnel, l’assassinat de sa fille cadette quelques années plus tôt. Au fil de son enquête Yeruldelgger et son équipe vont découvrir que les deux affaires pourraient être liées…





Ce roman au titre improbable et que je pensais imprononçable, je l'ai acquis aux QDP* en 2015 au format poche, après en avoir entendu tellement de bien. Mais voilà, depuis il dormait dans ma PAL. Et puis, grâce à un partenariat avec Audible, j'ai décidé d'écouter quelqu'un me lire ce roman. L'histoire de Ian Manook m'a donc accompagnée pendant mes randonnées, mon jardinage, mais aussi pendant toute ma route solitaire vers les Imaginales.

Alors, tout de suite vous dire que c'est un énorme coup de coeur. Moi qui pensais m'éloigner petit à petit des thrillers et des polars au profit des littératures de l'imaginaire, et bien j'avais tout faux ! Parce que là voyez-vous, avec tous les ingrédients classiques d'un roman policier : des meurtres sordides, un complot qui se trame, des flics bons et des ripoux, des mafieux sans états d'âmes et pleins d'autres personnages, Ian Manook a réussi à faire tambouriner mon coeur et m'accrocher à son récit avec passion.

La première raison en est ces personnages hors normes que nous propose l'auteur. Yeruldelgger d'abord (et oui, c'est un prénom !), un flic cabossé par la mort de sa cadette quelques années plus tôt, sa femme qui en a perdu la raison et son aînée, une ado rebelle qui le déteste et ne se prive pas de le lui montrer. Il forme un tandem avec Olyun, une jeune flic casse-cou et profondément loyale à son chef. Il y a Solongo, la légiste qui l'aime profondément et qu'il ne s'autorise pas à aimer en retour. Il faut que je cite également Gantulga, un gamin des rues, enfin plus exactement d'un hall d'immeuble qui va s'attacher à eux et les aider. Il est extrêmement touchant et apporte un gros plus dans cette enquête. Mais je dois dire que le clan des méchants est drôlement bien croqué et certains bien détestables.

La deuxième raison en est le cadre dans lequel l'auteur déroule son intrigue : la Mongolie. Yeruldelgger, notre si charismatique capitaine de la crim d'Oulan-Bator la capitale, va nous la faire aimer. On va la sillonner à ses côtés, découvrir les immenses steppes arides, les forêts profondes et touffues. Oulan Bator où se mêlent l'architecture traditionnelle des quartiers de yourtes et les barres d'immeubles d'inspiration soviétique. Un peuple riche de ses traditions essentiellement nomades qui les perd peu à peu, ces derniers contraints à la sédentarisation par une exploitation intensive des riches sous-sols miniers par des compagnies chinoises, coréennes...
Le dépaysement est total et c'est la magie de ce roman.

Yeruldelgger, le roman, a raflé de nombreux prix dès sa sortie en 2014, Pris Sncf du polar, Prix QDP... et franchement ce n'est pas usurpé. Car outre cette magie de la découverte d'un pays aussi singulier, l'intrigue déroulée par l'auteur est suffisamment complexe pour nous maintenir aux aguets dès les premières pages. Il y a beaucoup d'action, du suspense, et les rebondissements sont nombreux. Les émotions charriées par les personnages sont énormes : j'ai souri, j'ai ri, j'ai versé ma larme mais j'ai aussi bien flippé. Et vous savez quoi ? Et bien moi j'en redemande. Ce qui est cool c'est que la suite est déjà sortie : Les temps sauvages. Ce qui est moins cool, c'est qu'il n'est pas encore au catalogue d'Audible et c'est bien dommage car j'aurai enchaîné direct !

Je dois préciser que cette écoute fut un vrai plaisir grâce à Martin Spinhayer qui a été un conteur parfait. Une voie posée et agréable, jamais contrefaite, maîtrisant à la perfection l'art de la ponctuation orale et ça, c'est un gros, gros plus. Une belle réussite, vraiment !
Et cerise sur le gâteau, une interview passionnante de l'auteur à la fin du roman. Ils ont assuré un max chez Audible, c'était vraiment top !

*QDP: Quai Des Polars

Mes autres "lectures" audio :


10 commentaires:

  1. Ah ! je suis bien contente ! je partage ton avis 100% ! quel dépaysement ! la suite est aussi dans ma PAL ! faut juste que je le fasse glisser vers le haut au dessus de tout le reste !!!

    Ca sent le changement de look par ici !!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je suis en train de pousser Audible à s'occuper de la suite :)

      Ce changement te plait ?

      Supprimer
    2. oui, j'adore le vert alors ! ca me va très bien, c'est plus doux ... ;)

      Supprimer
  2. Je te rejoins : une chouette découverte ! Et la suite dans ma PAL également, yapluka ^^ Pour le look du blog, rien à redire : nickel. Comme toujours aurais-je envie d'ajouter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rha, moi je n'ai pas la suite encore !

      Supprimer
  3. Un roman que j'ai adoré et que je croise rarement sur les blogs. Du coup cet article est un vrai plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'ai adoré aussi, je crois que ça se comprend XD

      Supprimer
  4. Ta chronique m'a donné envie de le découvrir. Merci !: -)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fonce ! Il ne peut que plaire, il fait l'unanimité !

      Supprimer
  5. j'adhère à ton billet-découverte de cet auteur, mais tu le savais déjà !

    RépondreSupprimer